Sections

Suivre la vague ou mourir


Publié le 5 octobre 2017

Les nouvelles technologies, telle que la réalité virtuelle, font leur entrée dans le monde des affaires.

©Optique photo

Le monde des affaires vit une révolution, et si les entreprises ne s'adaptent pas au marché, elles seront appelées à disparaître d'ici quelques années. C'est le message lancé lors du Forum techno web affaires, organisé par Chambre de commerce et d'industrie Nouvelle-Beauce (CCINB) et tenu le mercredi 4 octobre dernier au Centre Caztel de Sainte-Marie.

Au cours de la journée, plus de 200 personnes ont assisté à quelques-unes des 17 conférences au menu. Les objectifs de l'activité étaient d'abord de sensibiliser les gens d'affaires sur l'urgence d'entreprendre un virage web, mais aussi de présenter les services offerts en ce sens en Chaudière-Appalaches.

Nancy Labbé, directrice générale de la CCINB.
TC Media – Hubert Lapointe

« Ça touche autant le commerce au détail que le secteur manufacturier et les travailleurs autonomes.  Il y en a pour tous les goûts. […] On veut que les participants retiennent qu'il n'est pas trop tard, mais que si on n'embarque pas maintenant, on ne sait pas quelles seront les conséquences dans 5 ans », a prononcé Nancy Labbé, directrice générale de la CCINB.

Le web, il faut faire avec, et pour faire avec, il faut être là!

Nancy Labbé

« Le marché évolue rapidement. Il faut revoir nos façons de faire des affaires », a pu constater Lisa Boucher du cabinet Blanchet Vachon. « La vague va arriver et il faut se préparer, parce que vos concurrents vont se préparer », a appuyé Fabrice Vanegas, président de Cloud Lion.

Dans le même sens, Mélanie Landry de l'entreprise Imersiv 360 et son équipe produisent des vidéos en réalité virtuelle depuis plus de deux ans. Pour un entrepreneur, cette technologie permet notamment de faire visiter son usine en quelques minutes, et ce, sans le moindre danger et même à l'autre bout de la planète.

« La réalité virtuelle, ça représente 90 G$ d'investissements au Canada d'ici 2020 », est-elle enthousiaste, néanmoins consciente qu'il y a encore de l'éducation à faire pour convaincre la population. « C'est important de montrer que les technologies ont changé, que les contenus sont de qualité. […] Il y a beaucoup d'entreprises manufacturières qui ont des besoins internationaux. Il faut emboîter le pas. »

Le forum s'est terminé avec la conférence de clôture sur l'intelligence artificielle par Jacquelin Labrecque, directeur recherche et développement chez Ro-Main. Entre autres, il semblerait qu'avant 2023, les ordinateurs auront dépassé le cerveau humain, et que d'ici 2045, un seul ordinateur sera plus performant que tous les cerveaux humains combinés. « Il y a un “timing” important en ce moment », a-t-il lancé.

Aux curieux, le Forum techno web affaires ne reviendra probablement pas l'année prochaine. En effet, la Chambre de commerce compte plutôt travailler sur d'autres projets, telle qu'une mission commerciale en Europe.

La conférence de clôture sur l'intelligence artificielle a été prononcée par Jacquelin Labrecque, directeur recherche et développement chez Ro-Main.

©TC Media – Hubert Lapointe