4 M$ d'écart pour démanteler la voie ferrée

Lynda Cloutier lynda.cloutier@tc.tc Publié le 11 février 2016

Le démantèlement de la voie ferrée en vue de la construction de la piste cyclable est prévu vers la fin du mois de mai.

©(Photo TC Meida - Lynda Cloutier)

Les soumissions des dix compagnies intéressées à démanteler la voie ferrée en vue de la construction de la piste cyclable entre Vallée-Jonction et Notre-Dame-des-Pins présentaient tout un écart, soit 3 996 488 $.

L’ouverture des appels d’offres s’est faite le 8 février dernier. «Une chance que j’étais bien assis », dit le préfet de la MRC Robert-Cliche, Luc Provençal. Qu’est-ce qui explique une différence aussi grande? « Je n’ai pas d’explication miracle sauf que certaines entreprises ont pu inclure des frais que d’autres n’ont pas insérés, mais encore là, ça ne donne pas l’heure juste.»

En fait, ajoute M. Provençal, ce n’est pas la plus basse soumission au montant de 453 000 $ qui a été acceptée, mais la deuxième la moins élevée au coût de 453 317 $. La première n’était pas conforme au devis demandé. Quant à l’offre la plus haute, elle s’élevait à 4 449 805 $.

Début des travaux

Le contrat a été accordé mercredi dernier 10 février lors de l’assemblée des maires de la MRC Robert-Cliche. Il prévoit, outre le démantèlement, la récupération de tous les matériaux (rails et dormants). Les travaux devraient débuter vers la fin du mois de mai ou le début de juin et ils devraient s’échelonner sur une période d’un mois et demi environ.

L’estimé de base entourant le démantèlement de la voie ferrée se situait entre 450 000 $ et 500 000 $, précise le préfet de la MRC Robert-Cliche. Il indique enfin que les autres soumissions étaient toutes supérieures à 1 M$. «Il aurait vraiment fallu se questionner à nouveau si nous n’avions pas eu l’offre retenue.»

4 M$ d'écart pour démanteler la voie ferrée

Lynda Cloutier lynda.cloutier@tc.tc Publié le 11 février 2016

Le démantèlement de la voie ferrée en vue de la construction de la piste cyclable est prévu vers la fin du mois de mai.

©(Photo TC Meida - Lynda Cloutier)


Les soumissions des dix compagnies intéressées à démanteler la voie ferrée en vue de la construction de la piste cyclable entre Vallée-Jonction et Notre-Dame-des-Pins présentaient tout un écart, soit 3 996 488 $.

L’ouverture des appels d’offres s’est faite le 8 février dernier. «Une chance que j’étais bien assis », dit le préfet de la MRC Robert-Cliche, Luc Provençal. Qu’est-ce qui explique une différence aussi grande? « Je n’ai pas d’explication miracle sauf que certaines entreprises ont pu inclure des frais que d’autres n’ont pas insérés, mais encore là, ça ne donne pas l’heure juste.»

En fait, ajoute M. Provençal, ce n’est pas la plus basse soumission au montant de 453 000 $ qui a été acceptée, mais la deuxième la moins élevée au coût de 453 317 $. La première n’était pas conforme au devis demandé. Quant à l’offre la plus haute, elle s’élevait à 4 449 805 $.

Début des travaux

Le contrat a été accordé mercredi dernier 10 février lors de l’assemblée des maires de la MRC Robert-Cliche. Il prévoit, outre le démantèlement, la récupération de tous les matériaux (rails et dormants). Les travaux devraient débuter vers la fin du mois de mai ou le début de juin et ils devraient s’échelonner sur une période d’un mois et demi environ.

L’estimé de base entourant le démantèlement de la voie ferrée se situait entre 450 000 $ et 500 000 $, précise le préfet de la MRC Robert-Cliche. Il indique enfin que les autres soumissions étaient toutes supérieures à 1 M$. «Il aurait vraiment fallu se questionner à nouveau si nous n’avions pas eu l’offre retenue.»