Actualités Politique

Sainte-Marie évalue les coûts de la SQ 0

Par André Boutin

La Ville veut comparer toutes les données entre les coûts de sa Sûreté municipale et ceux de la Sûreté du Québec.

André Boutin

La Ville veut comparer toutes les données entre les coûts de sa Sûreté municipale et ceux de la Sûreté du Québec.

Dans le bras de fer qui l’oppose à ses policiers, la Ville de Sainte-Marie veut étudier à fond les coûts reliés aux services offerts par la Sûreté du Québec.

Une rencontre sur le sujet se tiendra le 24 avril prochain entre des représentants de la Ville et du Ministère. «C’est exclusivement une rencontre d’information pour nous aider à réévaluer les coûts pour la Ville si elle était desservie par la Sûreté du Québec plutôt que par notre police municipale», a indiqué le maire Rosaire Simoneau au terme de la séance de conseil du 8 avril.

Pour la Ville, la facture d’un tel transfert ne se limite pas seulement au montant annuel qui devrait être versé pour la Sûreté du Québec. «Nous devons savoir s’il y a d’autres frais indirects qui seraient à défrayer. Nous devons aussi entrer dans la balance l’avenir de l’actuel poste de police. Que ferons-nous avec ces locaux si jamais ils deviennent vacants», a précisé le maire.

Rappelons que la convention collective des policiers de Sainte-Marie est échue depuis le 31 décembre 2010 et que les négociations sont actuellement dans une impasse. Le principal point d’achoppement est le régime de pension à prestations déterminées. Une demande d’arbitrage a été faite auprès du ministère du Travail par le syndicat, et la Ville est prête à y participer.

Ce n’est qu’une fois que les élus auront en main toutes les données de la nouvelle convention et celles des coûts de la Sûreté du Québec qu’une décision finale sera prise.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.